Eric et Laure BUSSER

Eric & Laure BUSSER
37, rue Monge
75005 Paris
tél : 01 56 81 63 22 - 06 08 76 96 80
librairiebusser@orange.fr

Prochaine Vente publique

lundi 11 mai 2015

Lumières sur les Editions Otrante

Si vous passez au 37, rue Monge (75005), nous aurons le plaisir de vous faire découvrir les ouvrages publiés par les Editions OTRANTE.

Deux titres sont d'ores et déjà disponibles :




Charlotte Dacre
Zofloya, ou le Maure.

Première réédition depuis celle de 1812 du chef-d’œuvre de Charlotte Dacre, surnomée « Rosa Matilda ».
Considéré comme directement issu du MoineZofloya inspire Shelley, connaît quelques imitations et est qualifié par Swinburne d'ouvrage proche des productions de Sade. A l’opposé des stéréotypes littéraires de l’époque, le roman offre au lecteur tous les ingrédients du genre gothique, ainsi que, et c’est en cela que Dacre innove, une héroïne digne des pires personnages masculins du temps, qui s’adonne avec passion et délectation à la haine, au vice, à la manipulation et au meurtre.

De Venise au sublime des paysages alpins, de visions nocturnes en repères de brigands, Dacre excelle en perversion et en transgression, bouleverse les codes et révolutionne la littérature de ce début de siècle avec un roman gothique dont l’héroïne n’obéit, de la première à la dernière page, qu’à ses pulsions et désirs sexuels et se révèle prête à toutes les exactions pour arriver à ses fins.

Maurice Lévy cite l’ouvrage à plusieurs reprises et le résume dans son ouvrage Le Roman gothique anglais, Max Milner y consacre un sous-chapitre entier dans Le Diable dans la littérature française et la quasi totalité des ouvrages anglo-saxons traitant du gothique le mentionnent et l’analysent aux côtés du Moine de Lewis, de L’Italien de Radcliffe ou de Melmoth de Maturin.
1 volume in-8 (160x240), sous couverture rempliée ; xii, 225 p., 4 ff.n.ch. Tirage limité à 150 exemplaires numérotés.
24 €
© Textes des notices Editions Otrante. Otrante.fr






Fantasmagoriana, ou recueil d'histoires d'apparitions, de spectres, revenants, fantômes, etc.

Première réédition complète de l’une des sources d’inspiration attestée pour Frankenstein.
Le 16 juin 1816, bloqués depuis trois jours par la tempête, les occupants de la villa Diodati lisent un recueil de contes fantastiques allemands : Fantasmagoriana. Byron lance alors à ses amis un défi anodin : chacun d’eux devra écrire une histoire de fantômes. La suite est connue, Polidori rédige Le Vampire et Mary Shelley enfante Frankenstein.

Mentionné dans la plupart des ouvrages critiques et cité par Mary Shelley dans ses préfaces de Frankenstein de 1818 et 1831, Fantasmagoriana présente huit nouvelles allemandes traduites par J.B.B. Eyriès, de L’Amour muet à La Chambre noire, en passant bien évidemment par Les Portraits de Famille et La Morte Fiancée.
1 volume in-8 (160x240), sous couverture rempliée ; xii, 221 p., 2 ff.n.ch.
24€
© Textes des notices Editions Otrante. Otrante.fr


En préparation :



Mains enchantées, et autres mains du diable.
Anthologie. De Hauff à Conan Doyle, 1825-1899.

Première anthologie de la fantasmagorie de la main dans la littérature du 19e siècle, qui marque les débuts de Maupassant et l'arrivée de Nerval dans ce genre.
De mains enchantées en mains d’écorchés et autres mains brunes ou de gloire, la littérature de ce siècle invente une main non plus inerte mais porteuse de vie et mue par une volonté propre.

Sélection de quatorze nouvelles et deux poèmes, de Wilhelm Hauff à Arthur Conan Doyle en passant par Théophile Gautier, Gérard de Nerval, Alphonse Karr, Jules Claretie, Charles Buet, Adrien Robert, Guy de Maupassant, Punch, Henri Lavedan, Paul Verlaine, et Marcel Schwob.
1 volume in-8 (160x240), sous couverture rempliée ; xii, 198 pp., 8 ff.n.ch. 
24 €
© Textes des notices Editions Otrante. Otrante.fr





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire